• europe.jpg

Enerpat-Sudoe

Avec la révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du seteur sauvegardé (centre historique), la ville de Cahors a engagé une stratégie de reconquête de sa centralité. Elle s’est formalisée en plan d’actions structuré, reposant essentiellement sur l’expérimentation et l’innovation. De cette réflexion est née la démarche ENERPAT (Energie / Patrimoine) qui vise à développer sur le territoire un pôle de compétences à rayonnement régional sur la thématique de la réhabilitation énergétique du bâti ancien.

 

Le projet ENERPAT SUDOE

Afin de structurer sa démarche Enerpat, le Grand Cahors a répondu à un appel à projet international pour la mise en place d’une expérimentation, au sein de trois villes européennes : Vitoria-Gasteiz en Espagne ; Porto au Portugal et Cahors. Dans ce cadre européen, le projet ENERPAT bénéficie d’un soutien de 1,4 million d’euros, ce qui lui a permis de passer de la théorie à la pratique. Le défi du projet ENERPAT SUDOE est de restaurer trois bâtiments au cœur du centre historique de chacune de ces villes européennes en tentant de trouver des solutions à l’échelle transnationale, aux problématiques du « patrimoine » et de « l’efficacité énergétique ».

Le projet ENERPAT SUDOE est cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) grâce au Programme Interreg Sudoe (Sud –Ouest européen).

Le bâtiment démonstrateur

Le projet de réhabilitation engagé à Cahors porte sur deux immeubles de logements accolés, situés rue Saint-James et rue du Petit Mot afin de créer un bâtiment démonstrateur des bonnes pratiques, de réhabilitation énergétique du bâti ancien. Actuellement dans un état très vétuste et vacant depuis de nombreuses années, les deux bâtiments réunis auront une surface de plancher d’environ 300m2. Le projet consiste à rénover l’immeuble et de créer 3 espaces distincts :

  • Au rez-de-chaussée et au 1er étage : un espace tertiaire / équipement recevant du public. Une partie de cet espace pourrait être dédiée à la diffusion et à la communication sur la démarche d’éco-rénovation
  • Au 2e étage : un appartement T2
  • Aux 3e et 4e étages : un appartement T4 en duplex

Les objectifs

  • Améliorer la connaissance et développer de nouvelles compétences et activités économiques sur l’éco-rénovation du patrimoine bâti
  • Innover par la conception de nouveaux outils, services, solutions pour favoriser l’éco-rénovation du bâti ancien.
  • Développer une approche sur le bâti ancien qui réponde aux besoins des ménages pour favoriser le retour des familles en centre-ville.
logo-sudoe.jpg

logo-sudoe.jpg, par fmonge